Le global reporting initiative, la politique de RSE

Le global reporting initiative, la politique de RSE

Section II : les référentiels de la responsabilité sociale d’entreprise RSE

Pour évaluer la politique de responsabilité sociale d’une entreprise il existe certains indicateurs, vue l’absence d’un indicateur universel.

Il est envisageable de parvenir a un consensus international sur les indicateurs environnementaux.

Cela semble difficile pour les critères sociaux, le global reporting initiative est une initiative international a laquelle participent des entreprises des ONG, des cabinets de consultants, des universités qui s’efforce donner une structure d’indicateurs de performance.

Selon une hiérarchie par catégorie, aspect et indicateur a cela s’ajoute d’autre indicateur tel que l’agence de notation sociale et environnemental

Sous section I : le principe de reporting de la global reporting initiative GRI

Le global reporting initiative a été crée en 1997 par l’association américaine coalition for environementaly responsable économies, elle a été jusqu’en 2002.

Un projet sous l’égard du PNEU, et elle est aujourd’hui une organisation indépendante, elle est ouverte a toutes les organisations et à tous particuliers ayant un intérêt dans le reporting de la responsabilité sociale de l’entreprise.

Le processus de consultation qui a amené le global reporting initiative GRI a animer des ateliers de travail regroupant plusieurs milliers de participant a abouti en 2002 à un document regroupant des lignes directrices en matière de reporting de la responsabilité sociale.

Ce document est appelé à être amélioré régulièrement par un processus continu de réflexion, mais les 11 principes qu’il a dégagés ne devraient pas être remis en cause et ont été classés en quelque catégories.

Transparence : publication d’une méthodologie détaillée ainsi que des postulats pris lors de la rédaction du rapport.

Exhaustroité : l’ensemble des informations susceptibles d’éclairer les lecteurs du rapport sur les impacts sociaux, économiques et environnementaux de l’organisation doit être précisé, avec mention explicitée de leur périmètre et des dates auxquelles ils s’appliquent.

Pertinence : ce principe signifie qu’une guide dans le choix des informations publiées, celles-ci devant être significatives.

Contexte : l’organisation doit replacer ses propres performances au sein du contexte et des contraintes sociales, économiques et environnementales pesant sur elle, afin de mettre en perspective les données qu’elle fournit.

Précision : l’exactitude des données fournies doit permettre aux parties prenantes de faire confiance au rapport.

Neutralité : les rapports devraient éviter toute subjectivité et les efforts nécessaires doivent avoir été entrepris afin de présenter la performance de l’organisation de manière équilibrée.

Comptabilité : l’organisation doit maintenir une homogenèse au fil de ses rapports quant au périmètre des données fournies, et préciser tout changement.

Clarté : l’organisation doit être consciente du niveau de connaissance de chacune de ses parties prenantes et présenter une information compréhensible par le plus grand nombre, tout en maintenant un niveau de détail approprié.

Régularité : les rapports doivent être produits de manières régulières et a une fréquence appropriée à la nature des données traitées.

Le global reporting initiative, la politique de RSE

Sous section II : les contenu des rapports du global reporting initiative GRI

Dans ce présent rapport, les indicateurs sont regroupés en fonction des trois axes de la définition conventionnelle du développement durable; économique, environnemental et social.

Développement durable : définition et 3 modèles théoriques

Dans l’édition 2002 des lignes directrices, la hiérarchie adoptée est la suivante :

La théorie de la responsabilité sociale de l'entreprise
La théorie de la responsabilité sociale de l’entreprise

En plus du travail fournit par le global reporting initiative des agences de notations sociale et environnementale, évaluent notamment la politique de responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Elles ont été crée a la fin des années 90 et au début des années 2000, les agences travaillent a partir d’analyses des documents publics, de questionnaires spécifiques, et de rencontres avec des responsables d’entreprises.

Chaqu’une a sa propre méthodologie ce qui ne signifie pas le travail de réponse des entreprises et la comparaisons entre leurs différentes notes.

Pour citer ce mémoire (mémoire de master, thèse, PFE,...) :
La première page du mémoire (avec le fichier pdf) - Thème :
La responsabilité sociale de l'entreprise RSE
Auteur·trice·s :
S. Alhousseinou & K. Mohamed O. Hassan
S. Alhousseinou & K. Mohamed O. Hassan
Université :
Université : Université Moulay Ismaïl – Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales
Année de soutenance :
Memoire de fin d’étude pour l’obtention de la licence en droit privé - 2005/2007
Télécharger ce mémoire en ligne PDF (gratuit)
Rechercher
Publier!
Publier son mémoire de fin d’études ! - WikiMemoires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut