L’audit risque: la fonction, la définition et l’objectif - WikiMemoires

L’audit risque: la fonction, la définition et l’objectif


L’audit risque: la fonction, la définition et l’objectif

L’audit risque – Section 2 :

1) La fonction et définition de l’audit risque :

La communication et l’intervention de l’audit risque varieront d’un établissement à un autre selon la politique générale, elle provient essentiellement du domaine de vérification de l’analyse, de l’observation, de l’appréciation, et de la recommandation dont les principales taches sont les suivantes :

  • – la vérification des différentes étapes par lesquelles passe un dossier de crédit ;
  • – le contrôle des échéances des dossiers de crédit plus particulièrement ceux qui présentent des risques ;
  • – la détermination de la rentabilité du crédit ;
  • – l’analyse et l’examen des fonctions des comptes débiteurs

La fonction d’audit risque regroupe trois activités :

  1. 1- L’investigation : il s’agit d’examiner l’information ayant trait aux risques bancaires, faire des constatations sur la gestion des risques.
  2. 2- L’analyse : classer les constatations par ordre de gravité, relever leur importance sur la gestion des risques.
  3. 3- L’évaluation : permet d’apporter des conseils, des remèdes, des recommandations pour lutter contre les différents risques.

Après avoir vu les différentes taches et le contenu de la fonction, on peut proposer une définition de l’audit risque.

L’audit risque est un concept qui peut receler :«L’analyse et l’appréciation des risques de la banque au niveau de l’opportunité, de la sûreté, de l’utilisation, de la rentabilité et de l’environnement des opérations de crédits , le contrôle de la sincérité des informations communiquées dans les dossiers de crédit , ensuite la mesure de la qualité des autres contrôles et des moyens mis en œuvre pour la gestion des emplois et enfin la formulation de recommandations en vue d’entretenir l’efficacité de la gestion des risques et de s’opposer à tout développement inquiétant des crédits » .

2) L’objectif de l’audit risque :

Les opérations de crédit pressent des risques sérieux pour la banque d’où la nécessité d’un audit risque qui traduit une forme de surveillance, d’inspection, destinées aux activités de crédit, il a pour objectif principal la protection du patrimoine de la banque et l’amélioration de la gestion de crédit.

** La protection de patrimoine de la banque :

Pour bien accomplir sa mission l’audit doit contrôler les comportements des responsables opérationnels qui sont parfois amener à prendre des initiatives donnant lieu à des décisions imprudentes, par exemple, un dépassement des crédits autorisé à octroyer ou des crédits non justifié mais présentant des avantages indirectes, la non perception de certaines commissions réglementaires.

Pour les traitements des valeurs et des transactions de débit c’est-à-dire les chèques ou les effets impayés, les documents d’importations reçus pour être régleretc. A ce point la banque défini certaines conditions au niveau de leur réception, leur comptabilisation, leur contrôle etc… Les remboursements des crédits on permettant une meilleure suivie des dossiers de crédit afin d’avoir des clients solvables.

L’audit risque: la fonction, la définition et l’objectif

Ensuite, il y’a la détection des signes pouvant aggraver les risques qui peuvent avoir comme origine les phénomènes de conjoncture influant les provisions déjà existantes (exp. crise économique nationale), des défauts d’appréciation du risque (exp. Compétence de l’emprunteur) et autres problèmes (exp Le changement des d érigeant).

*A ce point l’auditeur veille à ce que les responsables opérationnels connaissent le point de tel ou tel risque sur la situation de la banque, les mesures qui sont prises par ces dirigeants ainsi que le moment nécessaire pour prévenir la direction.

Pour bien sauvegarder l’image de la banque, l’auditeur peut aussi donner une meilleur qualité de services, de respecter les engagements avec les clients, observer la modalité des archives (Classement délais), découvrir les mauvais signes affectant le climat de travail (exp. L’attribution de chacun est mal définie).

L’audit risque doit informer la direction et les exploitants des conditions d’utilisations des crédits et leur présenter toutes propositions ou recommandations utiles pour améliorer la sécurité et la rentabilité.

** L’amélioration de la gestion de crédit :

En suscitant l’entretien adéquat et dynamique des procédures de crédit .en effet, il est important de signaler les différentes procédures pour bien étudier les dossiers de crédit (les modalités de présentation, formalisation de garantie, l’octroie de certains crédits particuliers..)

On parle ici des normes ou codes mais parfois il est difficile de réglementer certains domaines, ceux qui relèvent de la tradition, de savoir faire individuel etc… Dans ces cas l’auditeur exerce sa surveillance en se referant à un code si le domaine est réglementé, à des normes personnelles s’il n’est pas réglementé.

*Pour assurer la sécurité de crédit, on revoit la nécessité de transmettre les informations concernant les remarques proposées par l’audit risque à la direction, en effet, il peut jouer sur la qualité de ces informations on la classant par types de remarque: ceux qui présente des remarques importantes et nécessitent des procédures pour éliminer les mauvais risques et ceux qui présentent peu de risque n’affectant pas l’activité bancaire.

Et enfin en cherchant la rentabilité de la banque, la rentabilité peut être cherché sur plusieurs forme (rendement des titres, coût des dépôts, rendement de crédit) mais dans notre cas ou on traite seulement l’audit risque liée à l’octroie de crédit, l’auditeur peut analyser la nature, la durée, la forme, l’utilisation etc..

Conclusion générale :

Tout au long de ce mémoire, nous avons essayé de répondre aux questions posées dans le cadre de l’introduction.

Il parait évident que nous ayant mis plus l’accent sur la notion de l’audit interne bancaire en la considérant comme le maître mot de l’audit bancaire.

Tout ce joue autour de ce concept. Toutefois, nous sommes parfaitement conscients que ce travail suscitera plusieurs critiques.

Néanmoins, nous tenons à rappeler qu’il ne constitue qu’un apport partiel et préliminaire concernant le thème de « l’audit bancaire».

Face aux mutations et évolutions qu’ont connue les banques, le besoin d’instaurer des mécanismes de contrôle s’est fait sentir et cela afin de garantir une certaine efficacité et de créer un climat de confiance.

L’audit bancaire consiste, de ce fait, à une étape importante pour toute banque qui cherche une meilleure optimisation de sa gestion et par là une meilleure efficacité.

Au début, l’audit bancaire est parti du domaine financier pour conquérir ensuite l’ensemble des fonctions de la banque, donc l’audit interne bancaire se situe dans le contexte d’évaluation dans le but de rationaliser son fonctionnement en la soumettant à la loi économique.

Réalisé l’audit c’est cerné les contours et veiller en permanence à la cohérence entre les faits et les discours; faire un diagnostic global et examiné les priorités et la cohérence des choix avec la politique générale de la banque.

Partie II: Quelle pratique de l’audit interne bancaire

L’audit bancaire
Mémoire de licence – Sciences Economiques et Gestion – Option : Monnaie, Finance, Banque


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!