Facteurs associes à la malnutrition au Cameroun

III. Facteurs associes à la malnutrition au Cameroun

Les résultats suivants sont le fruit d’un test de Khi-deux (𝜒2) entre diverses caractéristiques sociodémographiques (milieu de résidence, région d’enquête, sexe, niveau d’instruction de La mère, religion du chef de ménage, niveau de bien-être économique et âge) et les principaux indicateurs de malnutrition à savoir :

L’insuffisance pondérale, le retard de croissance, L’émaciation et L’obésité.

III.1. Règle d’interprétation du coefficient Phi et du V de Cramer

Déterminer s’il existe un lien entre les caractéristiques sociodémographiques et les principaux indicateurs de malnutrition est L’objet de cette analyse et pour La parfaire, il est nécessaire de connaitre L’intensité de celle-ci quand elle existe. Pour ce faire, nous avons utilisé le coefficient Phi et le V de Cramer.

Le coefficient Phi (𝜙2= 𝜒2 ) est une mesure d’association pertinente essentiellement pour les 𝑛 tableaux 2×2 .

Le V de Cramer (V=√ 𝜙2 ) lui, est valable pour tous les tableaux plus grands que min(𝑐−1;𝑙−1) 2×2. Ils s’interprètent de La même façon :

Tableau 6 : Règle d’interprétation du coefficient Phi et du V de Cramer

Valeur de Phi ou de V de CramerCorrélation
≤ 0,10Nulle ou très faible
[0,10 ; 0,20[Faible
[0,20 ; 0,30[Moyenne
≥ 0,30Forte

III.2. Facteurs associés à L’Insuffisance Pondérale

Tableau 7: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et L’insuffisance pondérale

LiaisonDegré de liberté

(ddl)

P-valueValeur du Khi-deuxPhi / V de CramerIntensité de La

liaison

Milieu de

résidence

Oui10156,4710,164Faible
Région d’enquêteOui110595,0440,320Forte
SexeNon10,2471,34
Niveau d’instruction

de La mère

Oui40495,110,292Moyenne
Religion du

chef de ménage

Oui40181,0740,176Faible
Niveau de bien-être

économique

Oui40406,9640,264Moyenne
AgeOui4024,580,065Très faible

Source : INS 2014, MICS 5, Nos calculs

Le Tableau 9 renseigne qu’il y a des liens entre L’insuffisance pondérale et le milieu de résidence, La religion du chef de ménage. Ces liaisons sont cependant faibles.

D’autre part, il existe des liaisons moyennes entre L’insuffisance pondérale et le niveau d’instruction de La mère, le niveau de bien être-économique. En d’autres termes, L’insuffisance pondérale est faiblement ou moyennement due aux caractéristiques sociodémographiques.

Par ailleurs, L’insuffisance pondérale et le sexe sont indépendants, L’insuffisance pondérale et La région d’enquête sont fortement liées et L’insuffisance pondérale et L’âge sont très faiblement liés, c’est-à-dire que L’âge influe très faiblement ou presque pas sur le phénomène d’insuffisance pondérale.

III.3. Facteurs associés au Retard de Croissance

Tableau 8: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et le retard de croissance

LiaisonDegré de liberté (ddl)P-valueValeur du Khi-deuxPhi / V de CramerIntensité de La liaison
Milieu de résidenceOui10183, 8440,178Faible
Région d’enquêteOui110261,7850,213Moyenne
SexeOui10,0057,9460,037Très faible
Niveau d’instruction

de La mère

Oui40264,870,214Moyenne
Religion du chef de ménageOui4071,6930,111Faible
Niveau de bien-être économiqueOui40327,0060,238Moyenne
AgeOui40167,8810,170Faible

Source : INS 2014, MICS 5, Nos calculs

Le Tableau 10 montre qu’il existe bien des relations de dépendances entre les caractéristiques sociodémographiques et le retard de croissance.

Ces liaisons sont faibles pour le milieu de résidence, La religion du chef de ménage et L’âge. Celle entre le retard de croissance et le sexe qui est très faible ; cela implique que le retard de croissance dépend effectivement du sexe mais à un niveau dont La portée est difficilement perceptible.

Il ressort également que les liens entre La région d’enquête, le niveau de bien-être économique et le retard de croissance est moyen, soit ni faible ni fort.

III.4. Facteurs associés à L’Emaciation

Tableau 9: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et L’émaciation

LiaisonDegré de liberté (ddl)P-valueValeur du Khi-deuxPhi / V de CramerIntensité de La liaison
Milieu de résidenceOui1028,1120,07Très faible
Région d’enquêteOui110158,9590,166Faible
SexeNon10,152,075
Niveau d’instruction de La mèreOui40102,7070,133Faible
Religion du chef de ménageOui4039,8040,083Très faible
Niveau de bien-être économiqueOui4076,0440,115Faible
AgeOui4062,2050,104Faible

Source : INS 2014, MICS 5, Nos calculs

Le Tableau 11 montre que L’émaciation est faiblement, voire très faiblement liée aux caractéristiques sociodémographiques; ce qui signifie que L’influence de ces caractéristiques sur L’émaciation est faible. On remarque toutefois que L’émaciation n’est aucunement liée au sexe.

III.5. Facteurs associés à L’Obésité

Tableau 10: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et L’obésité

LiaisonDegré de liberté (ddl)P-valueValeur du Khi-deuxPhi / V de CramerIntensité de La liaison
Milieu de résidenceOui1054,6370,097Très faible
Région d’enquêteOui110216,2220,193Faible
SexeNon10,3131,017
Niveau d’instructionOui40146,0470,159Faible
Religion du chef de ménageOui4048,6940,092Très faible
Niveau de bien-être économiqueOui40109,6740,138Faible
AgeOui40,00913,5270,048Très faible

Source : INS 2014, MICS 5, Nos calculs

Il ressort du Tableau 12 que L’obésité est faiblement liée aux caractéristiques sociodémographiques; ce qui signifie ces caractéristiques déterminent certes faiblement mais détermine quand même le niveau d’obésité.

La liaison existant entre L’âge, le milieu de résidence, La religion du chef de ménage et L’obésité est très faible, cela signifie que les effets de ceux-ci sur L’obésité sont pratiquement invisibles pour ainsi dire négligeables.

De plus, on constate également qu’il y a une totale indépendance entre le sexe et L’obésité.


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *