Présentation de la zone d'étude : wilaya de Sidi Bel Abbès - WikiMemoires

Présentation de la zone d'étude : wilaya de Sidi Bel Abbès


Présentation de la zone d’étude – Chapitre I

1.1. Introduction:

La wilaya de Sidi Bel Abbès est une wilaya importante par sa population et ses diverses potentialités, agricoles et industrielles. Elle comporte 15 daïras et 52 communes.

1.2 Situation géographique:

La wilaya de Sidi Bel Abbes est située au nord ouest de l’Algérie, elle est délimitée comme suit :
-au nord par la wilaya d’Oran ;
-au nord-ouest par la wilaya d’Ain Temouchent ;
-au nord est par la wilaya de Mascara ;
-à l’ouest par la wilaya de Tlemcen ;
-à l’est par les wilayas de Mascara et Saida ;
-au sud par les wilayas de Nâama et El-Bayad et
-au sud est par la wilaya de Saida.
La wilaya occupe une position centrale et stratégique et s’étend sur environ 15% du territoire de la région du nord ouest du pays soit 9150,63 km². Elle est considérée comme relais de par son emplacement privilégié dans la mesure où elle est traversée par les principaux axes routiers de cette partie du pays. (D.P.A.T. 2013)

1.3 Topographie de la zone:

1.3.1. Les zones de montagnes :

Elles couvrent une superficie totale de l’ordre de 2.250,37 km² soit 24,59% de la wilaya. Elles occupent au nord, les monts de Tessala, de Beni Chougrane sur environ 864,20 km² et la partie centrale de la wilaya par les monts de Dhaya environ 1.386,16 km². (D.P.A.T. 2013)

1.3.2. Les zones de plaine :

Elles couvrent une superficie totale de 3.239,44 km² soit 35,40 km² de l’espace de la wilaya. Elles sont représentées par la plaine de Sidi Bel Abbes environ 2.102,85 km² dont l’altitude varie entre 400 et 800 m et les hautes plaines de Telagh environ 1 ;136,59 km² dont l’altitude varie de 400 à 1000 m. (D.P.A.T. 2013)

1.3.3. Les zones de steppe :

Elles constituent le sud de la wilaya et occupent une superficie totale de l’ordre de 3.660,82 km² soit 40% de l’espace de la wilaya dont l’altitude varie de 1/000 à 1.400 m. (D.P.A.T. 2013)

1.4 Climat de la zone d’étude:

La wilaya de Sidi Bel Abbes est caractérisée par un climat semi aride, qui est défini par une saison sèche et chaude et une autre fraiche.
Comme tout le nord algérien la wilaya de Sidi Bel Abbes a subi d’importantes modifications : diminution de la pluviosité, dégradation de l’environnement, détérioration de la fertilité des sols etc. et 400 mm annuellement, selon les conditions oro-géographique des espaces de la wilaya.
Le volume moyen des précipitations anuelles est de l’ordre de 1,6 milliard de mètre cube, souvent mal reparties dans l’espace et dans le temps, imposant une forme d’exploitation généralement tributaire de la pluie.
C’est un climat caractérisé par une insuffisante et mauvaise répartition interannuelle et saisonnière des précipitations, se traduisant souvent par in déficit hydrique dans la région (GUENFOUD A, 2009)

1.4.1 La pluviométrie :

Le rythme pluviométrique présente une irrégularité annuelle et inter annuelle puis s’explique par une tendance à l’aridité actuelle du climat. Etant donné que la ville de Sidi Bel Abbes situé entre l’isohyète 350-375, les précautions moyennes annuelles n’excèdent exceptionnellement les 400 mm/an, c’est le cas de l’année 1996 ou elle a atteint 479,9 mm.
Tableau n°1 : Les précipitations moyennes mensuelles en 2012-13 (en mm (ONM,2014)

Mois J F M A M J J A S O N D
Précipitation moyennes (mm) 2012 74,4 56,2 51,0 25,2 25,4 2,2 1,8 29,5 19,9 77,2 29,1 29,8
Précipitation moyennes (mm) 2013 91,1 22,0 33,0 55,0 14,4 0,7 0,1 0,3 33,5 0,6 21,5 59,6
Précipitation moyennes normales
(mm)
64.0 47.0 37.0 43.0 29.0 9.0 1.0 6.0 15.0 42.0 38.0 62.0

D’après l’agence de l’office National de la Météorologie de Sidi Bel Abbes les précipitations étaient faibles les dix dernières années (1991-2000), mais il y a un retour vers la normale spécialement au cours de l’année 2013 ou il y a eu de fortes pluies ayant intervenu dans le nettoyage des barrages et des lits des oueds, et donc la diminution de la pollution. (ONM,2014)
wilaya de Sidi Bel Abbès
La wilaya de Sidi Bel Abbès

1.4.2 La température :

Les températures au niveau de la ville sont caractérisées par une hausse considérable en été et une importante baisse en hiver, surtout pendant la nuit.
Tableau n°2 : Les températures moyennes mensuelles et annuelles (ONM, 2014)

Mois J F M A M J J A S O N D
m 2012 4.9 2.6 5.7 5.1 10.8 15.6 18.1 17.5 15.0 10.0 7.1 5.8
M 2012 13.0 15.8 19.4 19.4 28.6 33.9 37.5 35.2 28.6 28.4 23.3 18.1
(m+M)/2,
2012
8.95 9.2 12.55 12.25 19.7 24.7 27.8 26.3 21.8 19.2 13.3 11.95
m 2013 5.7 6.5 6.4 8.1 9.1 13.0 18.7 19.3 15.9 10.4 7.3 5.5
M 2013 15.3 17.7 19.1 22.4 24.9 30.0 37.1 36.1 30.8 25.2 18.5 17.8
(m+MV2,
2013)
10.5 12.1 12.75 15.25 17 21.5 27.9 27.7 23.3 17.8 12.9 11.65
(m+MV2, (2012,2013) 9.53 11.65 11.68 16.90 17.2 21.8 26.6 26.5 22.9 17.9 11.2 10.05

La wilaya de Sidi Bel Abbès

1.5 Situation économique :

La wilaya réunit toutes les conditions favorables pour assurer son développement économique puisqu’elle décèle d’importantes potentialités et offre toutes les possiblités aux promoteurs désireux d’investir dans les différents créneaux industriels et artisanaux.
La présence de ressources souterraines tels que les gisements utiles et leur valorisation peuvent impulser le développement de beaucoup de secteurs ; nous pensons notamment à la chimie, l’aliment du bétail, et au bâtiment entre autres. (D.M.I,2013)

1.6. Activités industrielles:

Le secteur industriel reste concentré à hauteur de 85% au niveau du chef lieu et reste dominé par l’électronique, représenté par l’ENIE (Entreprise National d’Industrie Electronique), le mécanique, représenté le CMA (Complexe des Machines d’Agricole), et la branche agro- alimentaire, représentée par GIPLAIT et 64 autres unités industrielles (TAZGAIT S.H, 2009) Parmi ces industries, on cite :

  • -GIPLAIT : fabrication de lait et des produits laitiers
  • -Moulins AZZOUZ : cultures céréales et cultures industrielles
  • -NAFTAL : entreprise de distribution des produits pétroliers
  • -Entreprise CHIALI : fabrication et fourniture d’accessoires et canalisation thermoplastique
  • -ORAVIO : production de poulet
  • -CMA/PMA : production de matériels agricole

1.7. Activités agricoles:

La wilaya se caractérise par une double vocation : agricole, au nord, dans la plaine et sur les bas piémonts ;sylvo-pastorale, sur les différents massifs et dans les haute plaine steppiques de la wilaya (ZENAIDI S, 2008)
La wilaya compte une superficie agricole totale de l’ordre de 386 369 hectares (D.S.A, 2013)
Tableau n°3 : La répartition superficie agricole utile selon la spéculation (DPAT 2013)

Spéculation Superficie agricole (ha) Proportion (%) SAU
Céréales 171500 47
Légumes secs 2736 1
Maraîchages 4202 1
Fourrages 9269 3
Sous total : des cultures
herbacées
187707 52
Jachères 158310 44
Vignobles 4083 1
Arboriculture fruitières 13093 4
Sous total 175486 48
Total général S.A.U 363193 100

La wilaya de Sidi Bel Abbès
La répartition spatiale de la superficie agricole utile est considérablement influencée par la diversité du climat, du relief et celle du sol. Ainsi, la zone montagneuse de Tessala Béni Chougrane et de celle de Dhaya ou est pratiquée une agriculture de montagne se trouve être la partie la plus arrosée de toute la wilaya. Mais ne renfermant que peu de terres arables (D.S.A 2013). Les terres effectivement irriguées sont de l’ordre de 8330 hectares, parmi un total de 363191 hectares.
Les terres improductives s’élèvent à 19 640 hectares de la superficie agricole totale.
Les taux de parcours et de 3723 hectares. La superficie alfatière est dominante en sud de la wilaya en particulier au niveau des daïras de Merine.
Ras El Ma et Marhoum (D.S.A, 2013). Par contre, la dépression centrale ou zone de plaine, où est pratiquée une agriculture extensive avec une nette prédominance de la céreaculture, renferme des sols profonds de bonne valeur agro-pédologique et ne reçoivent que peu de pluies dans le temps (ZENAIDI S,2008)

1.8. Hydrographie:

Selon la direction de l’hydraulique de la wilaya de Sidi Bel Abbes. Le réseau hydrographique correspond à la partie amont de deux bassins hydrographiques régionaux qui sont la Macta et le Chergui. Cet important réseau épouse l’orientation et l’inclinaison Sud-Nord, de ses plaines, et Nord-Sud, de son étendue steppique. Sa partie septentrionale occupe le grand bassin de la Macta.
Alors que les 40% restant correspondant à sa partie steppique et couvre un troisième bassin versant ouvert. Ces trois bassins versants, s’écoulant séparément en dehors de la wilaya dans les trois directions Nord, Est et Sud qui sont :
– Le bassin de l’Oued Mékerra, d’une superficie de 4150 km² dont 3629 km² sur la wilaya de Sidi Bel Abbes suit le cours de son oued sur une longueur de l’ordre de 136 km. Il prend sa source à plus de 1300m d’altitude, en drainant une partie de la zone steppique de Ras El Ma et Rejem Demouch.
– Le bassin supérieur de l’Oued El Hammam, s’étale sur une superficie de 1240 km² en ressemblant des apports de l’oued Melghir, l’oued Tenira et oued Sefioune estimés à 73 hm3/an.
Ces oeuds, qui prennent leurs sources sur les versants nord et monts de Dhaya à une altitude dépassant les 1200 m.
– Le bassin versant des hautes plaines steppiques s’étend sur une superficie de 2925 km² et dispose d’un ensemble d’oued présentent un écoulement intermittent.
Il s’agit de l’oued Djorf El Ghorab, l’oued El Kouitet et l’oued El Semar. Ces oueds qui prennent leurs sources sur les versants sud des monts de Dhaya à une altitude de 1300 m déversent un volume d’eau estimé entre 4,8 et 11,6 hm3/an.
Sans pouvoir être mobilisées superficiellement, ces ressources s’écoulent vers le sud pour alimenter la nappe du bassin endoréique de Chott (D.H.W,SBA,2013)


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!