Efficacité des rites hier et aujourd’hui, les rites d’institution

3. Efficacité des rites hier et aujourd’hui

3.1. Pierre Bourdieu et les “rites d’institution”

Bourdieu apporte un regard neuf sur les rites de passage en incluant dans sa réflexion deux questions importantes que nous allons voir lors de cette analyse de son texte. En outre, grâce à son travail, on remarque de façon plus officielle que les rites ne concernent pas seulement le domaine religieux ou sacré comme pouvaient le laisser penser les travaux de Van Gennep, Mauss ou encore Durkheim. Ce dernier a d’ailleurs écrit en 1912 dans Les formes élémentaires de la vie religieuse que « les rites sont des règles de conduite qui prescrivent comment l’homme doit se comporter avec les choses sacrées ». A ce propos, Jean Joncheray écrit dans son article « si on perçoit d’emblée la dimension religieuse des rites de passage, tels que les décrit Van Gennep, quelqu’un comme Pierre Bourdieu, en les qualifiant plutôt de “rites d’institutions”, les situe plus largement dans l’espace social dont ils marquent les frontières et les stratifications ».

Dans son article, Bourdieu explique que pour lui, Van Gennep a nommé voire décrit un phénomène social de grande importance (les rites de passage) mais ne s’est pas posé les questions de la fonction sociale des rites ni de la signification sociale de la limite établie (i.e. la limite que le rite fait franchir). En effet, selon Bourdieu, les rites de passage licitent le passage d’une limite, ou sa transgression. Un des effets essentiels du rite est Continue reading


Les rapports entre les rites de passage et le temps

2. Rapport entre rites de passage et temps

2.1. Les discontinuités

Hertz et Van Gennep pensent que les rites de passage ont pour but de nous permettre de passer d’une étape de notre vie à une autre de façon harmonieuse. En effet, la vie humaine peut connaître aussi bien un écoulement régulier et continu que des changements brusques, des discontinuités pour lesquelles nous faisons souvent appel à des rites de passage. A ce propos, Nicole Belmont écrit que « les sociétés sont caractérisées par leur discontinuité et le rite de passage cherche à recomposer l’ordre social qui est mis en jeu lors de chaque nouvelle étape du cycle biologique de l’homme. » Chiva, pour sa part, dans sa conclusion du colloque de Neuchâtel, souligne un point qui selon lui n’a pas été suffisamment traité durant les discussions : « partout dans le monde, et des âges les plus reculés jusqu’au temps présent, les sociétés humaines sont caractérisées par la discontinuité du tissu social comme des trajectoires biographiques. » Plus loin dans son article, il écrit aussi qu’il trouve que les deux auteurs (Hertz et Van Gennep) se complètent bien sur ce plan des discontinuités internes aux sociétés, il rappelle d’ailleurs que Nicole Belmont en a justement parlé dans son intervention.

D’autre part, Nicole Belmont rappelle que, selon Gezà RÓheim, les rites de passage sont dus à “l’angoisse de la séparation”, ils permettent aux hommes de faire face à des changements qui Continue reading

Théories des rites de passage : Arnold Van Gennep et Robert Hertz

1. Arnold Van Gennep et Robert Hertz

1.1. Arnold VAN GENNEP face à ses contemporains

Au début du XXe siècle, lorsque Van Gennep a publié son livre Les rites de passage , Marcel Mauss, au nom de l’Ecole sociologique française, a beaucoup décrié la théorie qui y est énoncée et l’a même qualifiée de truisme. Cependant, Nicole Belmont signale dans “La notion du rite de passage”, son intervention introductive (du compte rendu de colloque cité auparavant), que Van Gennep énonce bien des évidences mais que les évidences ne sont pas toujours visibles ni forcément des truismes. Elle fait d’ailleurs référence à Bourdieu expliquant que cette théorie a subi un “usage distrait”, c’est-à-dire que certains utilisateurs s’en servaient en quelque sorte à leur insu, comme si elle avait toujours existé, qu’elle allait de soit et qu’ils l’avaient “toujours sue”.

Ensuite, vers la moitié du XXe siècle, la théorie des rites de passage est adoptée par tous les anthropologues qui succèdent aux réticences de l’Ecole sociologique française car ils ont vérifié sa pertinence sur le terrain. Parmi eux, Gezà Róheim, ayant “une double formation et une double pratique d’ethnologue et de psychanalyste”, affirme dans un article publié en 1942 qu’ils ont une grande importance pour tout le genre humain sur le plan psychologique. En fait, selon lui, “il existe dans la séquence cérémonielle des rites de passage des éléments communs qui ne dépendent pas des traits spécifiques Continue reading


Le mariage en Corée : rite de passage comme miroir d’une société

‘… une fois l’aspect familial et néo-confucéen précisé, aborder la culture coréenne via le rituel du mariage, qui est souvent considéré comme l’un des rites les plus importants dans une vie (cf. Van Gennep, ou Martine Segalen), étant donné qu’il correspond, plus ou moins, à l’entrée dans le monde adulte (du moins symboliquement et socialement), ainsi qu’à la création de sa propre cellule familiale. Nous verrons plus loin (cf. 3e partie) quelle est la fonction du mariage dans la société coréenne…”

Université de Paris 8

Le mariage en Corée : un rite de passage comme miroir d’une société

Aga

Septembre 2005

Introduction :

Les rites font partie des sujets d’étude privilégiés par les anthropologues, et il semble donc pertinent de se demander qu’elle place ils occupent aujourd’hui, dans les sociétés “modernes”. Tiennent-ils toujours une part aussi importante dans la vie humaine ou n’ont-ils plus qu’une place anecdotique dans de telles sociétés ? Et s’ils restent importants aujourd’hui, pourquoi les étudier ? Mary Douglas écrit dans De la Souillure : « Animal social, l’homme est un animal rituel. Supprimez une certaine forme de rite, et il réapparaît sous une autre forme, avec d’autant plus de vigueur que l’interaction sociale est intense. » (p.81). Ici, en quelques mots seulement, l’importance que les rites peuvent avoir dans la vie (sociale) est mise en évidence.

Interrogeons-nous d’abord sur une de leurs fonctions, ce qui fait que malgré les changements qu’ils Continue reading

Enquête auprès des clients d’Air Algérie : qualité et satisfaction

L’enquête empirique – 4ème Chapitre :

En dehors des renseignements collectés lors du déroulement de notre stage pratique et afin de compléter notre étude documentaire, nous avons jugé utile de mener une enquête auprès des clients d’Air Algérie pour avoir des informations actuelles, aussi objectives que possible, reflétant la réalité.

Cette enquête va nous permettre d’étudier les comportements des clients ainsi que leurs opinions et leurs attentes, ceci afin d’évaluer la qualité du service de la compagnie ainsi que de mesurer le niveau de satisfaction et le degré de fidélité de sa clientèle. À l’aide des résultats obtenus, nous allons pouvoir confirmer ou infirmer nos hypothèses et répondre à la problématique posée.

1- Les objectifs de l’étude :

Notre étude a pour objectifs de :

Evaluer l’appréciation de la qualité du service offert par Air Algérie ;
Déterminer l’influence de la qualité de service sur la satisfaction et sa contribution à la fidélisation des clients ;
Identifier les attentes et les préférences des clients ainsi que les motifs d’insatisfaction ;
Solliciter des idées et des points d’amélioration pour Air Algérie.

2- Le plan de l’étude :

À cette étape, nous nous sommes retrouvées confrontées à une grande variété d’approches possibles. Nous Continue reading

Le programme de fidélisation d’Air Algérie

Le programme de fidélisation d’Air Algérie – Section 3 :

Nés aux Etats-Unis au début des années 80, les programmes de fidélisation sont devenus, au fil des années, une arme commerciale essentielle pour toute compagnie aérienne.

Le FFP (Frequent Flyer Program) est un programme de fidélisation connecté au système de réservation ainsi qu’aux bornes d’enregistrement d’aéroport. Il se concentre sur les miles parcourus par chaque client durant l’année. Plus le client parcourt de miles, plus il bénéficie de prestations gratuites et obtient des avantages de la part da la compagnie pour le féliciter et l’encourager plus encore.

1- La présentation du programme :

Le programme de fidélisation d’Air Algérie appelé «  AIR ALGERIE Plus  », a été lancé pour la première fois le 18 novembre 2007 sur toutes ses destinations y compris le réseau domestique.

1.1 Ses objectifs :

Les objectifs du programme de fidélisation (FFP) AIR ALGERIE Plus peuvent être résumés comme suit :

* Passer d’un marketing de masse à un marketing personnalisé dit «one to one » ;
* Contribuer au développement des ventes ;
* Apporter les pratiques et technologies actuelles grâce à un programme de fidélisation informatisé ;
* Récompenser les clients fréquents de toutes nationalités et en attirer de nouveaux ;
* Faire face à la concurrence des compagnies aériennes possédants Continue reading