Résultats de recherche pour : la-culture/


Mécanismes d’identifications primaire et secondaire du spectateur

3.2.2 Identifications primaire et secondaire L’identification du spectateur au cinéma fonctionne d’une façon analogique à l’identification du sujet dans la formation du Moi psychanalytique. Pour expliquer la dynamique de l’identification, Christian Metz propose deux niveaux d’identification au cinéma (primaire et secondaire), chacune fondée sur le fonctionnement de l’identification dans la formation du moi. L’identification primaire, …

Mécanismes d’identifications primaire et secondaire du spectateur Lire la suite »

Spectature et identification : la narration subjective

3.2 Spectature et identification Nous avons pu constater jusqu’à présent que le film de Aronofsky se démarque par une structure mettant au défi les conventions narratives hollywoodiennes. En renversant certains codes narratifs indissociables du cinéma de masse, le réalisateur réussit à consolider sa critique de la culture de masse et la forme de son film. …

Spectature et identification : la narration subjective Lire la suite »


La structure narrative de Requiem for a Dream

3.1.2 La structure narrative de Requiem for a Dream Requiem for a Dream réussit à s’écarter considérablement des conventions narratives typiques du cinéma hollywoodien classique. La structure du film de Aronofsky n’a effectivement pas beaucoup en commun avec la suite logique de codes narratifs décrite à la section précédente. D’une part, le film se distancie …

La structure narrative de Requiem for a Dream Lire la suite »

L’apport du langage cinématographique : les codes narratifs

L’apport du langage cinématographique – Chapitre III Dans un court article paru en 2001, Mathieu Perrault rappelle que le directeur photo de Aronofsky, Matthew Libatique, « a tourné une soixantaine de vidéoclips à MTV, un autre bastion du film de la Côte Est1. » Requiem for a Dream, dont le montage conjugue plans rapides et …

L’apport du langage cinématographique : les codes narratifs Lire la suite »

Culture de masse, Rêve américain et atomisation

2.3 Culture de masse, Rêve américain et atomisation Mis à part Sara, les personnages de Requiem for a Dream ne sont guère présentés en relation avec le discours culturel de masse. Par contre, ils sont tous porteurs des caractéristiques inhérentes au procès de personnalisation du message culturel postmoderne : malgré leurs interactions avec le monde …

Culture de masse, Rêve américain et atomisation Lire la suite »

L’impossibilité d’accéder au simulacre : parcours de Sara Goldfarb

2.2.3 L’impossibilité d’accéder au simulacre : le parcours de Sara Goldfarb Aronofsky place le spectateur devant l’aspect séducteur de la culture de masse, dès le moment où Sara reçoit le coup de téléphone l’informant qu’elle court la chance de passer à la télévision. Ses premières réactions face au discours de son interlocuteur, dont la voix …

L’impossibilité d’accéder au simulacre : parcours de Sara Goldfarb Lire la suite »

le simulacre

Image télévisuelle et déréalisation : le simulacre et l’hyperréalité

2.2 Image télévisuelle et déréalisation Afin de mieux cerner la portée du discours médiatique sur la masse et, dans le cas de notre analyse, sur les personnages de Requiem for a Dream, il importe de souligner les propos mis de l’avant par Jean Baudrillard dans Simulacres et simulation. Tout en se fondant en grande partie …

Image télévisuelle et déréalisation : le simulacre et l’hyperréalité Lire la suite »

La critique de la culture dans requiem for a dream

La critique de la culture dans requiem for a dream – Chapitre II Les dangers inhérents aux discours médiatiques se retrouvent au centre de la critique adressée à la culture de masse par Darren Aronofsky. En effet, les déboires et la chute de Sara Goldfarb sont directement liés à sa surconsommation de la culture télévisuelle …

La critique de la culture dans requiem for a dream Lire la suite »