Les opérateurs de la Microfinance en Haïti - WikiMemoires

Les opérateurs de la Microfinance en Haïti


Les opérateurs de la Microfinance en Haïti
Analyse des impacts de la microfinance en Haïti – Chapitre 4 :
Ce chapitre nous fait voir en partie les principaux acteurs de la microfinance en Haïti, leurs offres et services tout en essayant d’analyser l’impact de ces derniers sur l’amélioration des conditions de vie de la population.
Section 1 : Les opérateurs de la microfinance
Cette section ne présente pas de manière in extenso tous les opérateurs desservants les services microfinanciers en Haïti, mais prend en compte certains acteurs importants de ce secteur tout en présentant leurs produits, leurs politiques de crédit et bien d’autres. Pour desservir leur clientèle, ces institutions sont emmenées à pratiquer une ou plusieurs méthodologies à la fois.
Les plus recensés sont : crédit direct, groupe solidaire, banque communautaire et mutuelle de solidarité. Plusieurs d’entre elles pratiquent plus d’une méthodologie. La méthodologie du crédit direct est cependant la plus utilisée par les institutions de microfinance haïtiennes.

1.1. Les opérateurs de types coopératifs

Une CEC est une institution financière de type coopératif, réalisant des opérations d’intermédiations financières avec et pour ses membres qui doivent partager des aspirations et besoins économiques, sociaux, culturels communs.
Comme mentionner dans le chapitre précédent (section3) les CEC se sont regroupés autour d’une association l’ANACAPH qui s’est donné pour mission d’élargir sa couverture nationale avec les meilleures caisses du pays comme membres affiliés au réseau, dans le respect de la loi, des normes de gestion sécuritaire, et de promotion du mouvement coopératif haïtien.
Du même coup à travers la DID la fédération des caisses d’épargne et de crédit appelée « le Levier » est créé. Puisqu’il nous est difficile de présenter tous les acteurs de types coopératifs qui sont plus d’une centaine (annexe B) nous allons présenter le groupe le Levier dans les lignes qui suivent.

1.1.1. Les Caisses d’Epargne et de Crédit (CEC) / Le Levier

La Fédération Le Levier est une structure coopérative faîtière fondée le 30 juin 2007 sous l’égide de la loi de juin 2002 traitant du fonctionnement des caisses populaires et des fédérations de caisses populaires. Elle regroupe 14 des caisses populaires reconnues parmi les plus performantes du pays et jouit d’une couverture géographique nationale avec près de 270 196 clients en 2007.
La clientèle est constituée de toutes les fractions de leurs populations respectives (limitation départementale) sans distinction aucune de race, de religion, d’appartenance politique, de sexe, etc. Comme méthodologie de crédit ils offrent :
a) Epargnes : A vue, à terme et spécialisée
b) Crédits : consommation, commerce, habitation
c) Opérations de change, de transferts de fonds etc.
Les crédits sont accordés aux membres qui démontrent une certaine culture de l’épargne et une bonne capacité de remboursement et des garanties le cas échéant.
Tableau 12 : Les membres de la fédération des caisses populaires haïtiennes – Le levier

Sigle Nom caisse Ville
CPSA Caisse Populaire Ste-Anne Port-au-Prince
KOTELAM Kopérativ Tèt Ansanm pou LaVi Miyò Port-au-Prince
KEPOMEK Kès Popilè Men Kontre Léogane
CAPOSOSMA Caisse Populaire Solidarité de St-Michel de l’Attalaye St-Michel de l’Attalaye
SOCOLAVIM Société Coopérative pou LaVi Miyò Saint-Marc
CAPOSOV Caisse Populaire Solidarité des Verrettes Verrettes
COOPECLAS Coopérative d’Épargne et de Crédit de Lascahobas Lascahobas
CPF Caisse Populaire Fraternité Cap-Haitien
KPTAT Kès Popilè Tèt Ansanm Tèrie Wouj Terrier-rouge
KOPLES Korepativ pou L’espwa Port-de-Paix
CPRCM Caisse Populaire Ressource Confiance de Marigot Marigot
CREPES Caisse Régionale pour la Promotion Économique et Sociale Thiotte
CAPOSAC Caisse Populaire Ste-Anne Camp-Perrin Camp-Perrin
CAPAJ Caisses Populaire pour l’Avancement de Jérémie Jérémie

Sources : Directoire des IMF haitiennes (USAID)
Les opérateurs de la Microfinance en Haïti

1.2. Les opérateurs de types non coopératifs

Le secteur non coopératif n’est pas du tout négligeable du fait qu’ils disposent d’un portefeuille financier bien plus élevé que les coopératives.
Voyons certains d’entre eux mais de façon globale la distribution et la couverture des services financiers sont disponibles (annexe C).

1.2.1. Action contre la misère (ACLAM)

ACLAM, une filiale de World Concern une organisation non gouvernementale avec de multiples services (O.N.G). Elle a commencé à fonctionner en Haïti en 1987, dans les secteurs de l’éducation non formelle, l’élevage animal, et le développement de microentreprise.
Le programme du micro crédit de l’organisation a débuté en 1989. ACLAM vise des microentrepreneurs ruraux, hommes et femmes qui possèdent très peu de capitaux et manquent d’accès à un système de crédit juste et équitable. En 2007 elle compte 9,089 clients et octroie des prêts moyens environnant à 3,126 gourdes et en terme de parité 67% de femmes sont desservies contre 33% pour les hommes.
ACLAM intervient dans les départements du Sud, du Nord, du Nord’ Ouest et de l’Ouest d’Haïti et emploie la méthodologie de banques villageoises qui intègre l’enseignement au prêt avec épargne obligatoire (cash collatéral). Cette formation se donne lors des réunions de remboursement.
ACLAM est en train d’expérimenter également le crédit individuel dans l’Ouest et dans le Sud. Ces crédits sont s’octroyés pour une période ne dépassant pas 6 mois mais le crédit individuel est octroyé pour une période allant jusqu’à 8 mois.

1.2.2. Association pour la coopération avec la microentreprise (ACME)

ACME est une association spécialisée dans la micro finance en Haïti depuis plus de 10 ans. Créé le 17 Avril 1997 avec l’initiative d’un professionnel belge. Avec le support de l’USAID et des individus du secteur privé, ACME s’est rapidement développée en une soutenable et profitable institution et est maintenant l’un des opérateurs principaux de la Microfinance dans le pays.
ACME compte au 30 septembre 2008, 14 agences réparties à travers la région métropolitaine de Port-au-Prince et dans certaines villes de province.
ACME cible le segment moyen du secteur non structuré avec sa méthodologie de crédit qui est basée sur des prêts individuels pour une durée moyenne de six (6) mois. Parmi les produits de prêts de ACME citons :
a) Le prêt traditionnel est un prêt individuel qui s’étend sur une période minimum de 3 mois. Le montant varie de 1,000 à 75,000 Gourdes
b) Le prêt bouquiniste qui s’adresse exclusivement aux bouquinistes qui exercent leurs activités au centre-ville et à la Croix des Bouquets pour l’instant.
c) Le prêt Geskio pour les clients séropositifs qui suivent la trithérapie dans les centres GESKIO.
d) Le Maraîchère est un prêt individuel agricole qui s’étend sur une période maximum de 5 mois et peut aller jusqu’à 50,000 Gourdes. Il est au stade expérimental à la Croix des Bouquets et à Pétion-Ville.
e) Le gros prêt pour les clients qui ont développé leurs activités avec ACME et qui atteignent un certain niveau de développement.

1.2.3. Kredi pou tout moun

Kredi Pou Tout Moun est le nom du programme de microcrédit monté par la Banque Populaire Haïtienne (BPH). Avec un portefeuille : 28,857,926.32 Gourdes, et 447 clients en 2007, la BPH est la seule banque publique à investir dans le domaine de la microfinance.
Ce programme a vu le jour en mai 2002 grâce au partenariat avec le Ministère de l’Economie et des Finances. Elle cible les petits entrepreneurs menant des activités dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince uniquement. La BPH adopte la méthodologie de crédit individuel. Aux nouveaux clients sont accordés des prêts de 5,000 gourdes à 25,000 gourdes dont le remboursement s’étend sur une période de six (6) à douze (12) mois.
Lequel montant est revu à la hausse au renouvellement du prêt selon que le client le sollicite ou que son commerce soit en mesure de l’absorber. Il est important de noter que le montant des prêts peut atteindre la barre des 300,000 gourdes.

1.2.4. Kredi POpilè

La Banque de l’union Haïtienne (BUH) a été sélectionnée en février 1997 pour monter son programme de « Kredi Popilè » par l’Association Professionnelle des Banques (APB). Ce programme a pour but de supporter les institutions financières qui veulent s’engager dans un programme de crédit à long terme en faveur des micro et petites entreprises.
L’agence de Carrefour a été la première à accueillir ce nouveau produit financier en juin 1997. La méthodologie de crédit de la BUH est basée sur des prêts individuels. Le « Kredi Popilè » offre quatre types de prêts :
• Les prêts destinés au fonds de roulement : achat de biens pour revente.
• Les prêts destinés à la production : achat de matières premières.
• Les prêts destinés à l’investissement : achat d’équipement.
• Les prêts destinés à la rentrée des classes.

Les opérateurs de la Microfinance en Haïti - Catholic Relief Services (CRS)

1.2.5. Catholic Relief Services (CRS)

CRS s’est établi en Haïti en 1954 en réponse à la perte de nombreuses vies humaines après le passage du cyclone Hazel. Au fil des ans, CRS a élargi son domaine d’intervention en mettant en oeuvre différents programmes de développement. Son programme de Microfinance a été lancé en octobre 1997.
Sa mission est de contribuer au développement d’une nouvelle approche de la Micro Finance en prenant particulièrement en compte le secteur Agricole, la transformation des produits agricoles et fournir une assistance aux pauvres pour soulager les besoins immédiats.
La méthodologie utilisée est le crédit collectif sous forme de banques communautaires, l’épargne et la formation. Le programme cible prioritairement les femmes à travers GRAIFSI, CARITAS, la CRS cible une clientèle composée de femmes qui mènent des activités de petit commerce et/ou qui interviennent dans le secteur informel. Plus de 95% du portefeuille sont investis dans ces deux secteurs et moins de 5% dans le secteur productif.

1.2.6. Fonds Haïtien d’Aide à la Femme (FHAF)

FHAF est une association qui a pris naissance en Avril 1982, pour offrir aux femmes entrepreneurs à faibles revenus, oeuvrant dans le secteur informel, des facilités de crédit devant leur permettre de financer leurs activités commerciales.
Au cours de ces vingt-cinq dernières années, le FHAF, considéré comme l’un des leaders du secteur, a permis à plusieurs dizaines de milliers de femmes de bénéficier de financement et d’une formation en gestion. Ceci a contribué à la promotion de l’entreprenariat féminin au niveau de l’économie informelle, l’augmentation du niveau de revenus d’un secteur important de la population et l’équité du genre.
Malgré son appellation cela ne signifie pas l’exclusion des hommes où avec ses 3 756 clients en 2007, 28% des bénéficiaires sont des hommes.
FHAF fournit des services de crédits et/ou collectifs à court et moyen termes. La priorité est donnée aux prêts destinés à financer le capital d’opération, les actifs fixes, ou une combinaison des deux. Les prêts pour le capital d’opération sont faits pour les matières premières, la production d’intrants et pour l’achat de marchandises.
FHAF offre à sa clientèle des produits classés en deux grandes catégories :
a) Les produits Financiers : service de crédit, services d’épargne obligatoire etc.
b) Les produits non Financiers : Assistance et formation liée au crédit.

1.1.7. Fondasyon Kole Zepol (FONKOZE)

Fondasyon Kole Zepol Fonkoze est une institution financière à but non lucratif offrant ses services aux pauvres organisés des zones rurales. La fondation ouvre les branches, forme les clients, expérimente de nouveaux produits jusqu’à ce que.la branche devienne autosuffisante.
A ce moment elle est transférée au « Sevis Finansye Fonkoze ». La fondation intervient surtout dans le secteur informel en milieu rural (95%) et en milieu urbain (5%), en donnant la préférence aux femmes (99%) du milieu rural.
La Fondation octroie le crédit solidaire à des femmes se groupant par cinq (5) personnes. Les produits et services offerts consistent en crédit; épargne (gourdes et dollars); change; transferts de fonds, Micro Assurance et la formation. La moyenne des prêts du crédit solidaire est de 35,026 Gourdes. Ces prêts ne dépassent pas 6 mois.
Les opérateurs de la Microfinance en Haïti

1.2.8. Groupe d’Appui pour l’Intégration de la Femme du Secteur Informel (GRAIFSI)

Le GRAIFSI est une Association à but non lucratif qui a pris naissance dans la période du coup d’Etat ayant renversé le Président Jean Bertrand Aristide en 1991.
Le GRAIFSI s’est donné pour mission de mobiliser les ressources et de développer des programmes destinés à accroître les opportunités de développement économique au bénéfice des familles haïtiennes et plus particulièrement celles du secteur informel.
Les méthodologies de crédit direct, de groupe solidaire et de mutuelle de solidarité sont utilisées pour octroyer ces prêts à la clientèle. Les produits offerts sont le : prêt commercial, prêt de service, prêt agricole.
Le produit « prêt de service » regroupe les activités suivantes : artisanat, transformation de fruits, entreprises de services comme les centres de formation, garages et centres de santé privés. Il ne détient pas d’épargne libre mais oblige par contre ses clients à avoir une épargne équivalant à 10% du crédit octroyé.

1.2.9. Micro Crédit Capital (MCC)

Le 12 novembre 2003, Capital Bank a inauguré «Micro Crédit Capital», la dernière division du groupe. Micro Crédit Capital a décaissé son premier prêt le 2 septembre 2003. Micro Crédit Capital est spécialisée dans l’octroi de prêts de faibles montants aux entrepreneurs solvables du secteur informel.
Micro Crédit Capital offre un service financier (crédit individuel) adapté au profil du micro entrepreneur, délivré au meilleur coût possible, géré avec prudence et dans un souci de rentabilité.
En 2007 il compte 1211 Clients et un portefeuille de 114, 116,549 gourdes et octroi des prêt Moyen de 94,233 gourdes.
Les opérateurs de la Microfinance en Haïti

1.2.10. Micro Crédit National (MCN)

Le Micro Crédit National (filiale de la Unibank) est une société anonyme régie par les lois haïtiennes et spécialisée dans l’octroi de crédits aux micro et petites entreprises du secteur informel dont les propriétaires n’ont pas un accès facile au crédit des banques commerciales mais toutefois doit être en mesure de prouver leur solvabilité. Fondé le 26 novembre 1999.
MCN octroie du crédit individuel à travers un réseau qui couvre tout le pays avec ses 17 guichets dont 7 dans la région métropolitaine desservivant ainsi plus de 12 000 clients.
MCN propose des crédits allant de 1 000 à plus de 1, 000,000 de gourdes sur des périodes de 3 à 18 mois pour les besoins en fonds de roulement ou pour le financement de petits investissements. Ces crédits peuvent couvrir des activités commerciales très variées allant du financement du petit commerce des étalagistes de rue ou d’un atelier de couture à celui d’un « shop » d’ébénisterie ou d’un cybercafé.

1.2.11. Société Générale de Solidarité (SOGESOL)

SOGESOL est une société de droit privée, créée en 1999 par une banque privée haïtienne, la SOGEBANK. La mission de SOGESOL est de promouvoir l’entreprenariat haïtien en adaptant les services bancaires traditionnels aux besoins des micros et petits entrepreneurs, tout en respectant les standards de rentabilité et d’efficience.
La méthodologie utilisée est celle des prêts individuels en zone urbaine. Les prêts octroyés sont d’une durée de 3 mois à 18 mois. La SOGESOL dessert ses clients à travers une gamme très diversifiée de produits :
→ Prêt pour fonds de roulement aux micro et petits entrepreneurs du secteur informel;
→ Prêt pour l’amélioration de l’habitat des micros et petits entrepreneurs
→ Prêt pour achat d’actifs immobilisés pour le commerce et pour la consommation personnelle
→ Prêt pour fonds de roulement et prêt pour achat d’actifs immobilisés pour les petites et moyennes entreprises
→ Prêt à la consommation développée spécialement pour la clientèle d’ouvriers d’usine et du commerce
La clientèle a aussi accès à l’épargne à travers un produit d’épargne spécialement conçu pour elle en collaboration avec la SOGEBANK, à travers lequel sont aussi offert des décaissements et des remboursements automatiques sur compte.
Les opérateurs de la Microfinance en Haïti


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !

1 réflexion sur “Les opérateurs de la Microfinance en Haïti”

  1. bonjour
    s’il vous plait pourrait-je avoir un mémoire de fin d’étude portant sur le thème : la gestion des risques bancaires liés aux crédits accordés aux entreprises: cas d’une banque, une copie en PDF le plus rapidement possible.
    JE vous remercie d’avance.
    mes meilleures salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!