Prévalence de la malnutrition des enfants au Cameroun - WikiMemoires

Prévalence de la malnutrition des enfants au Cameroun


La malnutrition des enfants au Cameroun

Mémoire de stage – La Statistique 2èmeannée

L’Institut National de La Statistique (INS) du Cameroun

Prévalence de la malnutrition des enfants au Cameroun
selon une analyse de Clusters

La malnutrition des enfants au Cameroun

Rédigé par MOUTATI GOMA Yvon Marcel,
élève Technicien Supérieur de La Statistique 2èmeannée

Dédicaces et Remerciements

Table des matières

Introduction 1
Chapitre I : Présentation de la structure d’accueil et déroulement du stage 4
I. Présentation générale de l’institut national de la statistique 4
II.1. Historique de L’INS 4
II.2. Situation géographique de L’INS 4
II.3. Organisation interne de L’INS 5
II.4. Missions et activités de L’INS 6
II.5. Place et importance de L’INS dans La société 6
II.6. Présentation du Département de l’Informatique 7
II. Déroulement du stage 8
II.1. Accueil 8
II.2. Activités effectuées pendant le stage 9
II.3. Connaissances acquises et difficultés rencontrées 9
Chapitre II : Cadre conceptuel de l’étude et méthodologie 10
I. Cadre de l’étude 10
I.1. Définition de quelques concepts 10
I.2. Présentation des indicateurs généralement utilisés 13
II. Présentation de la base de données 15
II.1. Sources de données 15
a) Plan de sondage 16
b) Couverture de L’échantillon 16
II.2. Objectif général 17
II.3. Objectifs spécifiques 17
II.4. Présentation des indicateurs retenus 18
III. Méthodologie d’analyse 19
Chapitre III : Situation de la malnutrition au Cameroun 20
I. Présentation de la population étudiée 21
II. Etat de la malnutrition des enfants au Cameroun 27
III. Facteurs associes a la malnutrition au Cameroun 33
III.1. Règle d’interprétation du coefficient Phi et du V de Cramer 33
III.2. Facteurs associés à L’Insuffisance Pondérale 34
III.3. Facteurs associés au Retard de Croissance 35
III.4. Facteurs associés à L’Emaciation 36
III.5. Facteurs associés à L’Obésité 37
Chapitre IV : détermination des clusters a fort risque de malnutrition 38
I. Présentation de la technique de clusters (Clustering) 38
II. Présentation des résultats 40
II.1. Clusters à risques élevés 40
II.2. Clusters à risques nuls 43
Limites de l’étude 45
Quelques recommandations 46
Conclusion

Sigles et abréviations

OMD Objectifs de Développement du Millénaire
OMS Organisation Mondiale de La Santé
PARFIP Programme d’Appui à La Réforme des Finances Publiques
PEV Programme Elargi de Vaccination
PNLP Programme National de Lutte contre le Paludisme
SASNIM Semaine d’Actions de Santé et de Nutrition Infantile et Maternelle
SIG Système d’Information Géographique
SNDS Stratégie Nationale de Développement de La Statistique
SPSS Statistical Package for Social Sciences
SSS Stratégie Sectorielle de La Santé
UNICEF United Nations International Children’s Emergency Fund (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance)
UNSCN United Nations System Standing Committee on Nutrition (Comité permanent des Nations Unies sur La nutrition)
ZD Zone de Dénombrement

Liste des tableaux

Tableau 1: Seuils communément utilisés pour mesurer La prévalence 21
Tableau 2 : Répartition des enfants selon L’âge et le sexe 23
Tableau 3 : Prévalence de L’Insuffisance pondérale suivant les caractéristiques sociodémographiques 27
Tableau 4 : Prévalence du retard de croissance suivant les caractéristiques sociodémographiques
Tableau 5 : Prévalence de L’émaciation et de L’obésité suivant les caractéristiques sociodémographiques 31
Tableau 6 : Règle d’interprétation du coefficient Phi et du V de Cramer 34
Tableau 7: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et L’insuffisance pondérale . 34 Tableau 8: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et le retard de croissance 35
Tableau 9: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et L’émaciation 36
Tableau 10: Liaison entre les caractéristiques sociodémographiques et L’obésité 37

Liste des graphiques

Graphique 1 : Répartition des enfants selon le sexe 22
Graphique 2: Distribution des enfants selon L’âge 22
Graphique 3: Répartition des enfants suivant le milieu de résidence 23
Graphique 4: Distribution des enfants selon La région d’enquête 24
Graphique 5: Répartition des enfants selon La religion du chef de ménage duquel ils sont issus 25
Graphique 6 : Répartition des enfants selon le niveau d’étude de leurs mères 26
Graphique 7 : Représentation des différents clusters à hauts risques déterminés 41
Graphique 8 : Représentation des différents clusters à hauts risques déterminés parmi les différentes ZD disponibles 42
Graphique 9 : Représentation des différents clusters à risques nuls déterminés 43
Graphique 10 : Représentation des différents clusters à risques nuls déterminés parmi les différentes ZD disponibles 44

Avant-Propos

Les chiffres sont utilisés dans tous les domaines de La vie; au-delà de servir pour des calculs arithmétiques de base, ils recèlent des informations précieuses pour qui sait les voir. Dégager, analyser et interpréter ces informations n’est cependant pas à La portée de tous.
L’Institut Sous-régional de Statistique et d’Économie Appliquée (ISSEA) est une institution spécialisée de La CEMAC ayant pour missions principales :
⇒ La formation des cadres moyens et supérieurs dans le domaine de La statistique et de L’économie
⇒ Le perfectionnement et le recyclage des cadres des services publics et privés nationaux et régionaux
⇒ La recherche appliquée dans les domaines de La méthodologie, de La collecte, du traitement, de L’analyse et de L’interprétation de L’information statistique et économique.
En ce qui concerne La formation initiale, L’ISSEA offre trois (3) cycles :
⇒ Le cycle des Techniciens Supérieurs de La Statistique (TSS) dont La formation dure 2 ans.
⇒ Le cycle des Ingénieurs d’Application de La Statistique (IAS) dont La formation dure 4 ans.
⇒ Le cycle des Ingénieurs Statisticiens Économistes (ISE) dont La formation dure 3 ans.
L’institut forme parfois des Agents Techniques de La Statistique (ATS) et les Master 2 en Statistiques Agricoles en 1 an.
Les étudiants en deuxième année du cycle Techniciens Supérieurs de La Statistique sont tenus d’effectuer un stage académique d’une durée de quatre (04) mois dans une structure d’accueil de leur choix ; qu’elle soit publique, parapublique ou privée, nationale ou internationale.
Ce stage va leur permettre dans un premier temps de s’imprégner des réalités du monde professionnel, deuxièmement de mettre en pratique les méthodes théoriques reçues pendant leur formation afin d’évaluer les capacités et aptitudes acquises, et troisièmement, d’acquérir de nouvelles aptitudes et connaissances.
Ainsi, en ce qui nous concerne, nous avons été retenus à L’Institut National de La Statistique (INS) du Cameroun pour notre période de stage allant du 06 Février au 31 Mai 2019.
Etant fortement lié au bien être de La population, La malnutrition est un des phénomènes permettant d’une part d’observer le niveau d’évolution ou de développement d’un pays et d’autre part aux dirigeants de prendre des décisions efficaces par rapport à ce fléau qui cause tant de mal aussi bien à La population qu’au pays lui-même.
Les enfants, étant considérés comme le futur de chaque nation, leur état de santé est d’une importance capitale. Présenter ou apprécier le phénomène de malnutrition et les défis des dirigeants pour L’éradiquer ou au moins lutter contre, voilà ce qui a orienté et motivé le choix du thème de ce rapport de stage qui n’est rien d’autre que:
<< PREVALENCE DE La MALNUTRITION DES ENFANTS AU CAMEROUN SELON UNE ANALYSE DE CLUSTERS >>.
Il a pour objectif d’analyser les facteurs associés de La malnutrition sur les enfants du Cameroun, d’en ressortir et caractériser les diverses zones ou régions dans lesquelles La malnutrition se fait le plus violente.
Ce rapport a également pour mission de permettre à quiconque, de disposer d’une information de qualité par rapport à ce phénomène, et à ceux qui en ont le pouvoir d’avoir un outil stratégique, fiable et pertinent de prise de décision.

Résumé

La malnutrition est un phénomène qui nuit énormément au bien-être de La population d’une région et affecte ainsi son développement. En vue de son ascension vers L’émergence, le gouvernement camerounais regarde d’un œil particulier ce mal qui a du mal à disparaitre.
Pour L’Etat camerounais, comme pour tout autre Etat, le bien-être de ses habitants est une mission primordiale et pour La mener à bien, L’un des moyens à prendre en compte est L’amélioration de L’information dont disposent les dirigeants par rapport à ce phénomène de malnutrition.
C’est précisément ce que s’attèle à faire ce rapport, pas en étudiant le phénomène de malnutrition de fond en comble, mais en établissant un profil géographique et démographique des zones du Cameroun ayant une prédisposition à subir le phénomène de malnutrition ce qui est un élément nouveau et précieux que les précédentes études ne fournissaient pas. Pour ce faire, il a toutefois fallu étudier La malnutrition au Cameroun.
Cette étude a été faite grâce aux données de L’enquête MICS 2014 et menée sur 6270 enfants dont 3234 garçons et 3036 filles âgées de six (06) à cinquante-neuf (59) mois, venant des milieux ruraux et urbains des 10 régions du Cameroun. Les villes de Yaoundé et Douala ont été étudiées comme des domaines à part et par conséquent, le Centre exclu La ville de Yaoundé et le Littoral exclu La ville de Douala.
Il ressort que 15% des enfants de moins de 05 ans souffrent d’Insuffisance Pondérale ; les régions de L’Extrême-Nord, de L’Est, du Nord et de L’Adamaoua sont les plus exposées au phénomène d’insuffisance pondérale; inversement, les villes de Yaoundé et de Douala sont les moins exposées à ce phénomène avec respectivement 3,8% et 3,2% des enfants de moins de cinq ans qui en souffrent.
Il en découle également que 32,5% des enfants de moins de cinq ans souffrent de Retard de Croissance, soit en moyenne; les villes de Yaoundé et de Douala sont les zones les moins exposées au Retard de Croissance tandis que les enfants de La région de L’Extrême-Nord sont ceux qui présentent le plus de risque de souffrir de retard de croissance.
Nous remarquons également que 5,2% des enfants de moins de cinq qui souffrent d’émaciation.
Les enfants présentant les taux les plus élevés d’émaciation sont ceux de La région du Nord avec 10,4% de ses enfants qui en souffrent; suivi de ceux de L’Extrême-Nord (9,0%) et de L’Est (8,1%) ; les enfants de La région de L’Ouest sont ceux qui présentent le niveau le moins élevé d’émaciation avec 0,8% d’entre eux qui en souffrent.
Il en ressort également que 10,1% des enfants de moins de cinq ans qui souffrent d’obésité. On a donc Les enfants de La région de L’Ouest souffrent le plus d’obésité (18,0%) tandis que ceux du Nord y sont le moins exposés (2,6%).
De manière générale, il a été constaté que le milieu urbain est moins exposé à La malnutrition que le milieu rural ; également, plus le niveau d’instruction de La mère est élevé, moindre est le risque pour L’enfant de souffrir de malnutrition ; il en est de même en ce qui concerne le niveau de vie, plus il est élevé plus faibles sont les chances pour un enfant de souffrir de malnutrition.
On retient de cette partie que sur un cadre général, les déterminants La malnutrition sont en grande partie le milieu de résidence, La région d’enquête, le niveau d’instruction de La mère, le niveau de bien-être économique.
Cette étude a également permis d’établir des clusters présentant les régions les plus touchées par La malnutrition, il s’agit des régions de L’Extrême-Nord, de L’Est, du Sud et de L’Adamaoua. Ces régions sont celles qui présentent plus de risque de souffrir de malnutrition que toutes les autres régions. De plus, un profil a pu être établi pour les zones à fort risque de malnutrition.
Il est à retenir que les stratégies d’amélioration de La situation nutritionnelle et de lutte contre La malnutrition doivent être ciblées sur les régions de L’Extrême-Nord, de L’Est, du Sud et de L’Adamaoua mais aussi sur toute autre région correspondante au profil établi.

Introduction

I. Contexte et justification

La santé des enfants est un reflet de L’état de santé d’un pays (Huber et all., 1987). La malnutrition signifie principalement mauvaise nutrition, ce qui implique mauvais état de santé et par ricochet mauvais état de L’économie d’un pays. La malnutrition concerne aussi bien l’insuffisance que l’excès de nourriture (FAO, 1992).
Dans les pays en voie de développement, La malnutrition sévit surtout chez les enfants de moins de cinq ans. La faim est en hausse depuis ces trois dernières années, marquant de ce fait une régression vers les niveaux enregistrés il y a près de dix ans (OMS, 2018). La malnutrition a été trop longtemps négligée alors qu’elle est tenue pour responsable de plus de 50% des décès des enfants de moins de cinq ans dans le monde (Gendreau, 1996).
Classé comme 18ème parmi les 20 pays dans le monde où le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est le plus élevé, soit 148 pour 1000 (UNICEF, 2012), le Cameroun se doit de porter un regard particulier sur ce mal qui le mine depuis assez longtemps. La jeunesse étant L’avenir d’une nation en particulier et du monde en général, il est impératif de veiller au bien être de celle-ci et ceci en résolvant les problèmes qui se posent à elle.
Les causes de La malnutrition ne sont plus un mystère ; néanmoins, déterminer les zones dans lesquelles elle est le plus sévère et inversement, nous permettrait de mieux comprendre le phénomène et ainsi d’élaborer des stratégies plus adéquates pour lutter contre ce dernier et participer à La réalisation de certains Objectifs de Développement Durable (ODD) notamment Objectif 1 : Éradiquer La pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde, et Objectif 2 : Éliminer La faim et La famine, assurer La sécurité alimentaire, améliorer La nutrition et promouvoir L’agriculture durable.

II. Problématique

Pour parfaire nos connaissances par rapport à ce fléau qu’est La malnutrition, au-delà d’en connaitre ses déterminants et ses effets, il est nécessaire et de plus en plus indispensable de connaitre les régions ou les zones dans lesquelles ce phénomène est intensément présent ainsi que les zones dans lesquelles il se voit disparaitre ou est inexistant.
La légitimité apparait donc de se demander : Quelles sont les régions les plus marquées par La malnutrition? Quelles sont les caractéristiques de ces régions ? Ces caractéristiques sont-elles les mêmes pour chaque zone exposée à La malnutrition ? En d’autres termes, est-il possible d’établir un profil géographique ou spatial des zones victimes de malnutrition ?

III. Objectifs

III.1. Objectif général

Dans le but de répondre aux préoccupations sus-jacentes, notre travail se propose de ressortir, comparer et décrire les différentes régions dans lesquelles La malnutrition sévit afin d’en établir un profil ou une structure.

III.2. Objectifs spécifiques

De manière spécifique, il sera question pour nous de :
→ Etudier La malnutrition des enfants au Cameroun
→ Ressortir les zones dans lesquelles La malnutrition des enfants est présente
→ Déterminer les caractéristiques de ces zones afin d’en établir un profil
→ Détecter des clusters spatiaux et voir s’ils sont statistiquement significatifs

IV. Méthodologie et intérêt de L’étude

Durant notre travail nous utiliserons L’approche descriptive de L’analyse statistique à savoir:
L’analyse univariée, bivariée et nous aborderons aussi La notion de Clusters sur Laquelle nous nous appuierons fortement.
L’intérêt de cette étude réside dans le fait que La classification ou le regroupement des zones les plus meurtries par le phénomène de La malnutrition des enfants peut permettre de prédire ou suspecter La prévalence à La malnutrition d’une région sans y mener une étude, en fonction de sa ressemblance ou son appartenance à un groupe donné ; le regroupement de ces zones est un élément devenu indispensable car à sa suite, les politiques pourront mettre sur pieds des stratégies orientées et précises de lutte contre ce fléau afin de mener à bien son éradication ; ainsi qu’effectuer régulièrement La surveillance du phénomène sur une zone géographique.
Tout ceci visant une optimisation du rendement du système de gouvernance et du bien-être de La population.

V. Organisation du document

Notre document s’organise en quatre chapitres : Dans le premier chapitre, nous présenterons La structure dans Laquelle nous avons effectué notre stage, ses missions, ainsi que le déroulement du dit stage.
Le deuxième chapitre consistera à présenter le cadre de L’étude et les approches méthodologiques (les outils et matériels utilisé et La présentation de La base de L’étude). Dans le troisième chapitre, il sera présenté La situation de malnutrition des enfants au Cameroun (déterminants et indicateurs).
Le quatrième chapitre quant à lui présentera La détermination des zones (clusters) les plus fortement frappées par La malnutrition.


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!