Le commerce électronique : Historique et définition - WikiMemoires

Le commerce électronique : Historique et définition


Définition de Commerce électronique

Analyse des besoins

Cette toute première étape de notre processus de développement consiste à faire un premier repérage des besoins fonctionnels et techniques en utilisant principalement du texte et des simples figures montrant le fonctionnement du système.
Afin d’être le plus précis possible et de préparer le meilleur terrain pour la capture des besoins on aura recours à une analyse comparative entre des solutions déjà existantes sur le marché qui nous permettrons de préparer les activités les plus formelles pour la capture des besoins fonctionnelles et techniques se trouvant sur les deux branches gauche et droite respectivement.
Le but de cette étape est de cadrer le projet et identifier les entités externes qui vont interagir avec le système.

Partie 1: Définition des concepts

Nous allons donc débuter cette première partie avec des définitions et du texte théorique dans le but de se familiariser avec les deux concepts abordés au cours du projet et qui sont: l’e‐commerce et l’e‐paiement.
Dans le premier chapitre on va définir l’e‐commerce et ses fonctions puis décrire le fonctionnement de ses différents processus. Il est aussi important de citer les raisons qui peuvent pousser un marchand vers le commerce électronique. On précisera le type de commerce choisi dans notre projet ainsi que ses avantages et inconvénients.
Pour le paiement électronique, nous allons définir ce concept ainsi que son fonctionnement pour pouvoir le relier au commerce électronique. Une fois la liaison faite, on peut décrire comment le paiement classique peut s’adapter sur le web selon les moyens existants et comment on va assurer sa sécurité.
Afin de faire la liaison entre les définitions générale et notre cas, nous avons pensé à mettre dans les deux chapitres une partie décrivant les deux concepts en Algérie.

Chapitre 1: Commerce électronique

« L’ensemble des échanges numérisés liés à des activités commerciales qui prendrais en considération: Personnes & organisme, Produits, Mode de transmission ».
Francis Lorenz

Introduction :

« Aujourd’hui, la plupart des entreprises du commerce en détails s’adaptent progressivement au commerce électronique via l’internet. Pour les grandes entreprises de la vente à distance, le réseau informatique complète le courrier et le mobile. Il leur permet une relation plus interactive avec le client.
Personnaliser cette relation est aussi une motivation pour les entreprises traditionnelles du commerce en magasin, qui misent sur l’image favorable du web auprès des consommateurs. Le commerce en ligne est également le fait de petites entreprises créées spécifiquement pour exercer cette activité.
Les détaillants attendent du commerce électronique une augmentation de la clientèle et du chiffre d’affaire mais craignent une augmentation de la concurrence. » [INSEE 10]
Nous allons voir dans ce chapitre un historique et des généralités sur le e‐commerce; nous y concentrons notre étude sur le modèle « B to C » car c’est le modèle sur lequel se base notre système.
Nous allons donc voir les possibles stratégies adoptées du « B to C », et recenser différents avantages et inconvénients pour les deux parties du modèle « B to C ».

1. Historique

« Les débuts et l’évolution du e‐commerce sont liés avec l’évolution d’Internet. Depuis quelques années, le secteur de l’Internet enregistre des chiffres de croissance impressionnants.
Au tout début, Il y’avait un manque d’autorité capable de définir des règles et des sanctions ce qui a laissé apparaître une certaine forme d’anarchie sur Internet et a largement freiné le développement d’activités commerciales sur ce réseau.
Le commerce électronique : Historique et définition
Il y avait également d’autres facteurs expliquant le retard de l’arrivée du e‐commerce, prenant comme exemple, la langue principale dans les débuts de l’Internet, était l’anglais, l’ergonomie et le graphisme étaient très poussés mais aussi, l’esprit des principaux acteurs d’Internet, dans les années 80 et 90 étaient orientés vers le partage gratuit et libre de l’information.
Esprit, là encore, peu compatible avec des activités commerciales. » [ECOMEU 09].
« Depuis l’ouverture du réseau au grand public et la généralisation des accès à Internet ont complètement contrecarré ces facteurs de ralentissement. Même si l’esprit de gratuité de l’information est toujours présent, ce changement devait se faire.
Le réseau ne pouvait continuer à accueillir un nombre d’utilisateurs toujours plus nombreux sans mettre en place un modèle économique viable. Vus Le coût des équipements et infrastructures de télécommunication ne pouvait être financé que par les seuls abonnements versés aux fournisseurs d’accès à Internet. » [ECOMEU 09].
« Le Lancement des activités commerciales sur Internet est apparu vers le milieu des années 90. Et Il n’en demeure pas moins que le commerce interentreprises qui a constitué en l’an 2000 plus de 80% des échanges commerciaux électroniques.
Au total il a été estimé que le chiffre d’affaire du commerce électronique représente la somme de 40 Milliards de dollars en 2000 selon une étude de l’époque. La naissance et le développement de l’e‐commerce sont liés à des évolutions technologiques du réseau Internet, en générale le développement de la vente à distance à l’évolution même de la couverture de ce réseau sur la société. » [INSEE 10].
Lire le mémoire complet ==> (Conception et réalisation d’une plate-forme de commerce électronique)
Mémoire de fin d’études pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur d’Etat en Informatique
Ecole nationale supérieure d’informatique
_____________________
1 Stéphane Sénacq, « La vente internationale et le commerce électronique », RDAI/IBLJ n°3/4, 2001 p.490.
2 Article 1er de la Convention prévoit son champ d’application: « 1. La présente Convention s’applique aux contrats de vente de marchandises entre les parties ayant leur établissement dans des Etats différents :
a) lorsque ces Etats sont des Etats contractants;ou
b) lorsque les règles du droit international privé mènent à l’application de la loi d’un Etat contractant.
[…] 3.Ni la nationalité des parties, ni le caractère civil ou commercial des parties ou du contrat ne sont pris en considération pour l’application de la présente Convention ».
3 Voir infra.
4 Les paiements internationaux affectent directement la balance des paiements de chaque Etat.
5 Document de mars 1992, n°36.
6 Article 109F §3 : « en vue de préparer la troisième phase [de l’Union économique et monétaire], l’Institut monétaire européen…encourage l’efficacité des paiements transfrontaliers ».
Aussi, l’article 105-2 quatrième tiret, énonce : « les missions fondamentales du Système européen des Banques centrales consistent…à promouvoir le bon fonctionnement des systèmes de paiement ».
7 Article 22 : « La Banque centrale européenne et les banques centrales nationales peuvent accorder des facilités et la Banque centrale européenne peut arrêter des règlements, en vue d’assurer l’efficacité et la solidité des systèmes de compensation et de paiement au sein de la Communauté et avec les pays tiers ».
8 Directive 2000/31/CE du 8 juin 2000, relative à certains aspects juridiques des services de la société de l’information, art.5.1.
9 Même si dans la pratique, lors de l’installation du logiciel, une telle identification est exigée. Le client n’est pas obligé de déclarer le vrai pays de sa résidence.


Abonnez-vous!
Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!