Des émeutes urbaines en France depuis les années 1970…

II. DES EMEUTES INSCRITES DANS L’HISTOIRE DES VIOLENCES EMEUTIERES

Si les émeutes de 2005 ont surpris par leur ampleur et si les observateurs s’accordent sur leur caractère inédit – nous venons de le voir – il n’en reste pas moins que ce ne sont pas les premières que connaît la France, et qu’au regard de leurs aspects les plus généraux, elles s’inscrivent dans l’histoire d’un quart de siècle d’affrontements et de violences en banlieue, mais aussi dans une histoire plus longue du phénomène émeutier. En effet, selon Didier Lapeyronnie, malgré leurs spécificités, ces émeutes « ne présentent sûrement pas une “rupture” de cette histoire, bien plutôt la consolidation de logiques et de situations déjà lourdement présentes dans les quartiers populaires »220. C’est pour cela que nous avons choisi de revenir sur cette histoire du phénomène et sur l’émergence de sa médiatisation.

A. Des émeutes urbaines en France depuis les années 1970…

Les émeutes urbaines que connaît la France en 2005 ne sont donc pas une nouveauté. Depuis le début des années 1970, le pays connaît des cas d’émeutes dans les Continue reading

Les émeutiers, raisons de leur colère et classe politique française

C. Les émeutiers et les raisons de leur colère

Les informations sur les émeutiers sont peu nombreuses. Seules les données tirées des interpellations policières permettent d’obtenir des éléments sur le “profil” des émeutiers, s’il en existe un. Mais rien n’assure que l’échantillon des jeunes interpellés corresponde réellement au profil de la population qui a participé aux émeutes et cela d’autant plus que plusieurs sources indiquent que de nombreuses « interpellations […] se sont produites après les violences, pour beaucoup d’entres elles le lendemain matin. Dans ces cas, les personnes ont été interpellées sur identification par des policiers »194. Les données ainsi recueillies peuvent donc être biaisées car cela a peut-être poussé « les policiers à n’interpeller que dans le périmètre des jeunes qui leur sont connus, voir (dans le plus biaisé des cas) à profiter du désordre ambiant pour interpeller Untel qu’ils espéraient voir tomber depuis longtemps, et contre lequel ils n’avaient pas encore réuni d’éléments suffisants. »195

Toutefois, et avec toutes les précautions que cela requière, un “profil” Continue reading

Le déclenchement et le déroulement des émeutes de l’automne 2005

Des émeutes inédites par leur durée et leur ampleur à replacer dans l’histoire des violences urbaines – Partie I :

Afin de mieux appréhender le traitement médiatique des émeutes de l’automne 2005 et de cerner les enjeux de ce discours, il nous paraît nécessaire, dans cette première partie, de revenir sur les émeutes de 2005. Quand ont-elles éclaté ? Où ? Et pour quelles raisons ? Où ont-elles eu lieu ? Pendant combien de temps ? Et sous quelle forme ? Quelle gestion politique et policière en a-t-il été fait ? Et quelles réactions politiques ont-elles suscitées ? Qui étaient les émeutiers ? Quelles étaient les raisons de leur colère ? Sont-elles les premières que connaît la France ou s’inscrivent-elles dans une longue histoire de violences émeutières ? Autant de questions qu’il convient de solutionner pour pouvoir, ensuite, prendre la pleine mesure du discours médiatique et en comprendre tous les aspects. Ainsi, nous nous attacherons, dans un premier temps, à présenter les émeutes de 2005, leurs spécificités et leurs logiques, pour, dans un second temps, voir en quoi elles s’inscrivent dans une histoire plus longue de Continue reading

Etude sur les émeutes de l’automne 2005 en France

Problématique et hypothèses

Tous ces éléments, soulevés par les précédentes études que nous avons abordées, nous amènent à nous questionner sur le discours médiatique, ses logiques et son fonctionnement ainsi que sur la manière de l’envisager. Ils nous amènent à questionner également, la place et le poids des médias dans le type de discours produit sur les émeutes. Lors d’événements comme ceux de l’automne 2005, où aucun leader ni représentant n’a véritablement porté la voix des émeutiers – s’il y en avait une – quel type de discours produisent les médias ? Alors qu’il n’y a aucun représentant pour contre balancer ou imposer une vision des événements, comment les médias construisent-ils leur discours ? Sur quelles bases ? Les représentations qu’ils se font des événements, du répertoire d’action utilisé mais aussi des jeunes des cités, de la banlieue et encore plus généralement de l’immigration et de l’islam influencent-elles le discours produit sur les émeutes ? En d’autres termes, le principe d’objectivité, tant mis en avant par la déontologie journalistique, est-il valable ou les journalistes Continue reading

Immigration, islam, post-colonialisme et les émeutes de 2005

Immigration, islam, post-colonialisme : d’autres représentations qui peuvent peser

Si les travaux scientifiques sur les émeutes de 2005 mettent au jour certaines représentations que peuvent avoir les individus sur les événements, d’autres représentations plus générales, peuvent intervenir dans la perception des émeutes de 2005. Ainsi, ces précédents travaux peuvent être éclairés par d’autres travaux sur les représentations de la société française dans son ensemble mais aussi des médias, sur l’immigration, l’islam ou encore le post-colonialisme. Et ces travaux sont intéressants au regard de notre objet d’étude car très souvent, un amalgame est opéré entre banlieue, immigration et parfois même islam et qu’une vision post-coloniale peut persister dans la perception des immigrés.

Cette amalgame entre jeunes des quartiers, immigration et islam est notamment mis en évidence par Vincent Geisser, sociologue, dans son livre La nouvelle islamophobie125 :

« alors que la grande majorité des enfants issus de l’immigration africaine, maghrébine et turque sont aujourd’hui des nationaux français, les taxinomies persistent Continue reading

Des études sur les émeutes de 2005 aux interprétations diverses

Des études scientifiques sur les émeutes de 2005 aux interprétations diverses

Si des luttes d’interprétation ont lieu, dans les médias, pour imposer une définition légitime des émeutes – nous l’avons vu avec G. Mauger – ce type de débat se retrouve également dans les productions scientifiques. Nombre d’auteurs, au travers de leurs études, tentent de définir ces émeutes, de les expliquer et de leur donner un sens. Au centre de leur questionnement : ces émeutes sont-elles un mouvement social ? Voire même politique ? Pourquoi ont-elles eu lieu ? Qu’elles en sont les causes ? etc. Et nous allons le voir, leurs avis peuvent être assez divergents. Mais au-delà du débat purement scientifique, ces prises de position, ces visions des événements peuvent être éclairantes sur celles que peuvent mobiliser les médias. En effet, les différentes analyses produites par le champ scientifique nous sont utiles pour envisager le type de représentations que peuvent avoir les individus à propos des émeutes de 2005. Il s’agira pour nous d’identifier la présence ou l’absence de certaines représentations repérées dans les travaux scientifiques, Continue reading